Report Astropolis 2016

IMG_2003

 

14h32 : On entre avec Jojo dans un TER rempli de ravers impatients. Romaric nous offre la première bière du week-end, chaude bien sûr. Un contrôleur passe, demande aux ravers impatients de stopper le boum boum émis sur leur petite enceinte portative, un baby soundsystem gênant mémé qui tombera dans les bras de pépé, soulagée d’arriver vivante en Gare de Brest.

 

16h53 : Internet nous achemine ensuite vers le supermarché le plus proche, les rues sont déjà infestées de gens “pas là pour être ici”. Et ici c’est Brest. On rejoint le ministère finistérien de la déglingue pour la croisière Echap x Brst.

 

IMG_1976

18h02 : La cloche du navire sonne. C’est Loig, militant Echap vêtu d’un très beau costume de marin qui commence avec son UC33. Chantonnant ses tubes de disco avec panache, on réalise que c’est parti, la grande fête commence. Jeanville continue en live svp et forme un dancefloor moins passif, plus ivre peut être aussi. Premières éclaboussures sur marinières, Carlton et Pierre Grall enchaîne avec brio et le premier “Bololo” éclate. Il est 21h le bateau rentre au port et on tangue déjà.

 

IMG_1979

.

21h24 : Nous arrivons au Ptit Minou où les copains de Phenüm invite d’autres copains Judaah et James Tarba de BFDM. Il y a du monde mais le lieu est plus adapté à l’apéro qu’à la dégustation de bassline. Dommage.

.
??h?? : La notion du temps perdue depuis la sortie de la croisière, nous sommes maintenant dirigés vers la Carène. On entre dans la grande salle, Nastia se dandine dans son rouleau compresseur mais je n’accroche pas spécialement. Changement de salle, je ne rentre pas dedans non plus. Je rechange de salle, la sélection et la gestuelle de Renaat me fait sourire puis je croise Jess. Elle m’annonce que deux de mes collaborateurs rapprochés n’avaient en fait pas de places pour la Carène mais qu’elle a pu les faire entrer à La Suite. J’étais venu comme beaucoup pour Paula Temple mais j’ai besoin de house et de retrouver mes collaborateurs.

.
??h?? : Les voilà! Mes collaborateurs transpirent sur la gauche de Roman Flügel et Axel Boman. Ce b2b sera mon peak-time de cette nuit. J’aime les voir se faire des câlins, se pencher pour attraper le meilleur groove sur une transition. Ça transpire à grosse goutte, l’amour est dans l’air… Dan Shake continue, on me dit que c’est cool. Tout va bien alors.

.
15h35 : Réveil matin, la fête à Beau Rivage a déjà commencé. Maud Geffray est aux platines quand nous arrivons et elle assure grave. C’est cohérent et propre en dépit des rafales de vents qui perturbent le trajet des cellules de Madame Scratch Massive. Le terrain est bien préparé donc pour accueillir AZF et ses parpaings. Ça cogne, c’est cool, elle joue “The Rave Signal” de Signal ST et on sourit en se disant que le grand concours d’intelligence breton est bien lancé.

 

IMG_1992

.

20h12 : Beau Rivage se vide, sans trop de respect pour l’environnement (la paix pour les pelouses publiques svp). Il est temps de prendre le bus vers l’épicentre mystique d’Astropolis : le Manoir de Keroual. Avant d’y pénétrer, nous dégustons le houblon sourire aux lèvres sur les plaines vallonnées du bois avec en fond sonore, les premiers kicks venus du Manoir.

 

IMG_1996

.
22h32 : Ces kicks viennent peut être du duo UVB 76 qui a commencé sur la scène Mekanik. Et ils ne nous ont pas attendu ! Leur nouveau live audiovisuel fait l’unanimité sur le gros mur de Funktion One. Satisfait de la prestation de nos geeks adorés, on file voir Tristan de Midweek qui a l’air d’avoir construit une bulle bien moelleuse sous le dome de la scène tremplin.

 

IMG_2018

.
00h12 : On a encore besoin de house pour lancer la mécanique alors on court sur l’astrofloor voir Kerri Chandler, le patron, qui n’a pas été à la hauteur de mes espérances. Ça groove tout de même mais franchement, on l’a assez entendu le “Inspector Noise” de Todd Terje non? Et le Armand Van Helden dans la foulée? Je suis déçu, Keroual c’est pas Ibiza.

 

13582031_10155041772851982_7611309930180151311_o

© Julio Ificada

.
01h30 : Fâché avec le pape de la house, on part pour un exorcisme dans la cour avec Helena Hauff. Rien à dire, il y a une vraie sélection, des prises de risques et la classe naturelle de la taulière du label Return to Disorder.

 

IMG_2021

.
03h02 : Unforeseen Alliance entre en piste tout comme la pluie mais ça, comme tout bon breton qui se respecte, on fait semblant de s’en foutre. Jusqu’au moment où les câbles se retrouvent dans l’eau et que le son en façade s’arrête. Oh non, pas sur le live de l’alliance. Oh ouf, le son revient rapidement et l’alliance fait parler ses machines pour lancer la grande danse de la pluie. On restera dans la cour jusqu’au milieu du set bien coquin d’Emmanuel Top avant de rejoindre la scène Mekanik où Manu Le Malin met la branlée annuelle. Ensuite Manu nous criera dessus sur le set de Le Bask, assis sur les têtes Funktion One, pour l’une des images les plus marquantes de cette édition 2016.

 

13641082_10155041805181982_2235503572283192473_o© Souenellen

.
06h30 : Retour dans la cour où Andrew Weatherall assure la fermeture. On s’étale de la boue sur les joues, on respire à plein nez ce doux parfum de rave et on danse avec ce brave doyen de la fête. Il fait ce qu’il faut pour fluidifier nos derniers pas de danse, joue moins lentement que ce que je pensais. C’est mon coup de coeur de ce samedi car c’est à mon goût le dj qui a le mieux observé son public pour lui servir un excellent petit déjeuner.

 

13661959_10155041771596982_4021235357178401930_o

© Julio Ificada

.
08h12 : Le son s’arrête, il y a toujours beaucoup de monde à Keroual, avec de la boue partout. On passe par l’Astrofloor qui crache ses dernières basses avec Maceo Plex. Je pensais comprendre la raison de ses 700 000 likes et en fait non, je n’ai vraiment pas compris.

.

Après avoir déclaré forfait pour le dernier soir auprès du ministère finistérien de la déglingue (qui réalise le dimanche un tout droit exceptionnel), on repart de Brest la bouche ouverte, sale mais plein d’amour pour toi, grand Festival Astropolis…

 

IMG_2037

.

TM

Le

Close

 

 

Midi Deux,
boys band de la techno depuis 2010,
vous envoie plein d’amour, à fond la caisse.

~

Midi Deux,

Techno boys band since 2010,
gives you some love, witout limits!

 

 

 

• Facebook: facebook.com/pages/Midi-Deux

• Twitter : twitter.com/Midi_Deux

• Mixcloud : mixcloud.com/MidiDeux

• Vimeo : vimeo.com/MidiDeux

• Youtube : youtube.com/user/MIDIDEUX

 

 

 

Design – midi-deux X amoinsb

Midi-deux.com is proudly built under WordPress,
and the help of Jquery, Masonry and Tiny Scrollbar.

Fonts – PT Serif & Lil Grotesk

 

 

 

contact : midi-deux@live.fr