75021 #12

Ce samedi, la ville est ralentie par une chaleur humide qui se réverbère entre les trottoirs et les nuages. Le ciel ne laisse apercevoir que trop rarement son bleu, la seule parcelle de lumière qui nous rappelle que l’on est en cette fin juillet en plein milieu de l’été. Etre jeune à Paris l’été c’est souvent la même chose, on y reste presque tout le temps sauf quand une semaine de vacances apparaît soudain. On erre entre son lieu de stage, un bout de quai ou de berge, la queue d’un club, son lit et une bouteille d’eau. Mais on tient. On tient parce que l’on sait que quelque chose va arriver, une chose différente, simple mais terriblement rassurante.

 

Ce n’est pas la première fois que l’on se rend à une 75021 au 6B, parfois en after, souvent assez tard dans la journée mais jamais vraiment au beau milieu d’un après-midi d’été. Et c’est bien à ce moment là que le plaisir d’écouter de la musique prend tout son sens. Sans pression et surtout sans potion, on déambule entre les configurations de l’endroit selon nos envies. On est ravi de l’éclectisme de la programmation et de pouvoir passer d’un style à l’autre juste en traversant un couloir ou en montant un escalier. Et le soleil revient chauffer le sable.

 

Les ambitions de la 75021 sont louables : proposer des soirées en dehors de Paris dans un cadre différents des habituels lieux de fêtes et rassembler des artistes plus ou moins connus qui, perdu dans la programmation, peuvent ici faire leur coup d’éclat. On reprochera pourtant aux prix des boissons de rester un peu élevés quand on reste plusieurs heures et que l’on a soif, et au Club Mate d’être toujours aussi imbuvable. En revanche, rien à dire sur la sono, exceptionnelle, permettant un « confort d’écoute optimal ».

 

En quittant le 6B, on est bel et bien rassuré, un peu fatigué et on a réellement le sentiment d’avoir passé un bon moment. Un moment pour oublier le reste, écouter de la musique et retrouver des vielles connaissances. On a parfois l’impression que la 75021 recrée cette ambiance que l’on retrouve sur les places des pays du Sud, où les gens se détendent, se divertissent et se parlent entre eux. Une bulle d’air qui dure depuis deux ans et augure un bel avenir à cette initiative. Avenir qui pourtant semble compromis lorsque sur le chemin du retour on longe ces nouveaux complexes immobiliers qui un an plus tôt était à peine sortit de terre et qui avance dangereusement vers le bâtiment du 6B, on l’espère pour ne pas l’avaler, lui ce paquebot de béton, les pieds dans le sable et la tête dans les nuages.

 

En attendant, l’anniversaire arrive à grands pas.

Le

Close

 

 

Midi Deux,
boys band de la techno depuis 2010,
vous envoie plein d’amour, à fond la caisse.

~

Midi Deux,

Techno boys band since 2010,
gives you some love, witout limits!

 

 

 

• Facebook: facebook.com/pages/Midi-Deux

• Twitter : twitter.com/Midi_Deux

• Mixcloud : mixcloud.com/MidiDeux

• Vimeo : vimeo.com/MidiDeux

• Youtube : youtube.com/user/MIDIDEUX

 

 

 

Design – midi-deux X amoinsb

Midi-deux.com is proudly built under WordPress,
and the help of Jquery, Masonry and Tiny Scrollbar.

Fonts – PT Serif & Lil Grotesk

 

 

 

contact : midi-deux@live.fr