Renart – De Bellvm Civile (Dawn Records)

Sur nos radars depuis bien longtemps, l’ami Renart refait surface sur Dawn Records pour un Ep qui respire l’odeur âcre et envoûtante d’une warehouse en pleine émulation. Ses tracks entêtants nous entraînent dans une expression physique, celle du corps. Ca tournoie, ça frôle le hardcore – inspirations black métal-. L’association est impeccable et Agdistis devient ritournelle.
Davantage hypnotique, De Bellvm Civile clôt cet Ep avec une force astronomique – souvenir de Rock n Solex 2014, quand monsieur avait fait trembler la terre avec ce morceau -.

NK.

Skatebård – Data Italia (Slagerparade)

Tout comme ses confrères Todd Terje et Lindstrøm, on connaissait les talents du producteur norvégien pour la disco, la vraie. Il revient sur Full Pupp Slagerparade avec trois tracks résolument italo disco. Véritable hymne à la bonne humeur, cet Ep saura réchauffer vos froides soirées d’hiver. Alors à vos marques, prêts, dansez !

Pour les fins gourmets, jetez un coup d’œil à son album CDIII sur Balsa Wood Records rien que pour savourer Love In The Night et Palais d’Amour.

NK.

Echologist – Dead Men Tell No Tales EP (Lanthan.audio 003)

On vous parlait récemment de la nouvelle écurie Lanthan.audio avec la sortie à trois voix d’un Hi Line Extraction qui résonne encore. Brendan Moeller revêt son blason Echologist et comble nos attentes. Il produit deux tracks offensives aux lignes entêtantes habilement distordues et impeccablement agencées.

Les redoutables Deepbass et Antonio Ruscito parviennent à ajouter des textures et de la noirceur dans deux versions plus profondes du titre phare de l’EP.

NK.

Infinite Fields – Volna EP (Quanta Records)

Coup d’éclat pour les deux parisiens de Infinite Fields !

Au programme de cette seconde sortie Quanta Records : 3 tracks vous acheminant dans un milieu multidimensionnel où les arrangements finissent par vous envelopper dans un cocon aux diverses textures. Apologue réinterprète la sulfureuse Olga pour de longues divagations planantes. C’est beau.

Sortie prévue mi-janvier!

 

NK.

Architectural – Amour LP (Wolfskuil Records)

Voilà un album qui porte son nom comme un gant. Spécialiste des alias, Juan Rico aka Reeko revient sous Architectural pour un voyage ouaté vers l’avenir. Tantôt feutrés tantôt musclés mais toujours le visage au vent dans une brume qui  fait du bien, ses tracks aspirent aux plus belles rêvasseries. Avec Preludio, le producteur espagnol va plus loin en transgressant cet intervalle pour une ambiance céleste percutante et soudainement très mélodique. Un album à savourer en bonne compagnie, les yeux mi-clos.

 

NK.

SHDW & Obscure Shape – Wenn die Masken fallen EP (FAM002)

En 2014, on découvrait Obscure Shape, le co-fondateur de cette nouvelle étiquette avec l’entêtant Back in black sur MindTrip Music.

From Another Mind, c’est déjà Nachtblende. Un Ep fascinant, prenant et gonflé à bloc par ses deux producteurs allemands qui marquent au fer rouge le lancement de leur label avec notamment l’ensorcelant Die Dinge Des Lebens. 

Aujourd’hui, ils reviennent avec Wenn Die Masken Fallen et ses 4 tracks vitaminés et progressifs comme on les aime ! Un label à suivre de près à l’image des petits poulains Javier Bähr et Silent-One

NK.

Tadeo – Chronicles of the future LP (Non Series)

Dans le paysage techno, Tadeo peut se vanter d’avoir creusé son trou comme il faut. Sur NT28,  il produit Contacto, son premier album tout droit sorti d’un univers intersidéral qui laisse songeur. Après avoir signé chez les bons Token ou Silent Signal, il frappe un nouveau coup sur Non Series avec un second album d’une immense évidence. Influencé par le son et les textures de la musique classique, il expérimente des textures complexes et riches. Un album d’une techno galopante aéré de synthés et de sampleurs qui ravira les petits fous du dancefloor.

> Sortie prévue le 29 janvier prochain en version vinyle et digitale.

NK.

Rødhåd – Söhne Der Erde EP (Dystopian 017)

Après le franc succès rencontré par Rødhåd et son étiquette Dystopian depuis 2012, le résident du Berghain propage sa puissante mélancolie sur divers labels de renommés comme CLR, Work Them Records ou Token et à travers des sets qu’on lui reconnaît à la fois sombre et dancefloor à souhait.

Le berlinois nous revient en ce début décembre sur sa propre plateforme pour un cinquième Ep où il s’essaye à l’exploration d’une musique moins radicale. Avec la chanteuse et productrice Sara Clarke sur Verhängnisvolle Nebel, il nous enrobe de ses nappes sonores envoûtantes. A savourer en after d’after.

NK.

Verset Zero – Contritum Crusis (Tripalium Records)

Foncièrement passionné par la richesse des musiques électroniques, l’artiste toulousain symbolise un verset de la Bible encore méconnu. Celui qui penche vers une noirceur nouvelle et impeccable.

Pour la septième sortie des Digital Mutant Series, Verset Zero revêt toute en distorsion cette invocation dans une ambiance progressive suffocante. Amateurs de musique industrielle et métal, Contritum Crusis n’est autre qu’un petit bijou qu’il faudra polir au coeur de la nuit noire.

Si vous avez encore faim, le producteur sort Obscura Manuscript, son tout nouvel album aux influences black metal et techno profonde chez Subsist Records. Du lourd.

NK.

Alderann & Mental Resonance – Man From Earth EP (MindTripRec)

C’est un Ep tout droit venu des contrées argentines! La collaboration entre Alderann et Mental Resonance aboutit à trois morceaux aux textures et lignes de basses obsédantes. Leurs productions sauront ravir les érudits de techno brute. Outre la précision du duo, on y retrouve une reprise musclée de l’expert en la matière Pfirter.

NK.

Heiko Laux – Fernweh (Remixes One & Two)

Depuis plus de vingt ans maintenant, l’écurie Kanzleramt répand l’âme d’une techno en perpétuelle évolution autour d’artistes qui lui rendent bien. De Pär Grindvik à Dustin Zahn en passant par Ray Kajioka, la maison s’entoure des meilleures pour profiler une techno qui traverse les décennies avec passion et amour.
Pour fêter ça, Heiko Laux, le boss du label, sortait en 2014 un premier album teinté d’une dub techno enrobante. Celle qui vous prend doucement et ne vous lâche qu’à la dernière seconde.
C’est avec joie/plaisir/bonheur qu’il revient sur deux EP’s en collaboration avec des pointures - Luis FloresMarcel DettmannYan CookSteve Rachmad - pour des remixes des morceaux phares de Fernweh.
Les versions numériques sont respectivement disponibles dès le 27 novembre et le 11 décembre.  Soyez prêts !

NK.

Manni Dee – Behaviour Cycles (Earwiggle)

Depuis ce 127e podcast, on attend avec impatience toutes les sorties de Manni Dee. La surprise est une nouvelle fois bonne.
Avec Behaviour Cycles, le britannique continue dans la même veine. Il claironne une techno à la fois brutale et entêtante dans une hypnose qu’on accepte sans détour. Pas de répit pour l’auditeur, le petit génie des machines transgresse les frontières entre son et musique dans une approche incisive!

NK.

Kangding Ray – Cory Arcane (Raster-Noton)

Fidèle à son écurie et non des moindres, le berlinois d’adoption Kangding Ray reprend du service sur Raster-Noton pour un cinquième LP. En attendant sa sortie le 30 octobre prochain, le producteur français libère deux magnifiques trailers laissant présager toute la puissance immersive du projet. La bombe est prête à exploser mais d’ici là, c’est toute notre imagination qui est en ébullition.

Le premier teaser en écoute ici :

NK.

Mørbeck – T.R.I.P.S (Code Is Law)

Il y a déjà deux, Mørbeck nous faisait l’honneur d’un excellent podcast. Aujourd’hui, nouvel épisode de la saga Code Is Law initié par son fondateur et prévu pour mi-septembre. A tous les danseurs aguerris, accrochez vous et tenez bon jusqu’au dénouement. Le berlinois livre un double Ep abouti combinant une bonne dose de techno percussive et hypnotique, nous laissant pénétrer progressivement dans un univers mystérieux et planant à souhait. Le genre de recette miracle pour débuter la rentrée en force!

 

NK.

VA (Tommy Four Seven, P.E.A.R.L, J. Tijn, AnD) (47 002)

Tommy Four Seven s’est lancé dans l’organisation d’événements qu’il a simplement nommé 47. En mai, Tommy invitait par exemple Happa, J. Tijn et P.E.A.R.L à l’occasion de la 47.3, une soirée qui redonnait du souffle à l’Arena Club (Berlin). L’idée est simple : aligner des jeunes talents aux côtés de DJs/producteurs déjà bien implantés dans le paysage techno (techno parce que c’est de ça que ça parle, sans fioritures).

C’est en toute logique qu’une série de vinyles vient embellir ce projet. Le 002 débute par l’excellent X9 de Tommy lui-même (évidemment, monsieur aura sa place sur chaque plaque et chaque line up de ses soirées) pour se poursuivre avec la fougue de  J. Tijn et P.E.A.R.L. Mais c’est surtout l’ovni AnD qui nous aura fait trembler avec Valid Point, un track au rythme soutenu et maîtrisé pour ne pas dire proprement déjanté.

Edit Select – Hi Line Extraction

C’est une belle manière d’introduire un label, Lanthan.audio. Edit Select, Mike Parker et Claudio PRC se renvoient la balle pour 3 versions d’un même morceau Hi Line Extraction dont l’original est signé Edit Select. Le morceau est puissant et entêtant, une base déstructurée et poussée à bout pour libérer toute la rage qu’il peut dégager.

 

NK.

Duct – Losing Anchor EP (Shades)

On a souvent parlé du label Shades, en bien, notamment en parlant de Manni Dee, jeune anglais très prometteur. C’est avec une dose de tech infusée de jungle que Shades nous revient en pleine face : Losing Anchor EP signé Duct aka Luke Harris aka le boss du label. Un remix de Manni Dee, allez, un de Sieren, un de Flux, bim bam boum, tout le monde est content, on a envie d’aller en Angleterre faire la fête avec vous les gars.

 

Jeroen Search & Dimi Angélis – Flight To The Moon Revisited EP (A&S009)

En novembre 2014, A&S aka Jeroen Search & Dimi Angélis sortaient leur premier album, plein de sincérité et d’introspection, une sorte de tâtonnements à la fois fébriles et cohérents. Facile de le dire aujourd’hui mais il manquait cette dose de laisser aller et de coups de génie qu’on peut leur attribuer lorsqu’on les voit en live. Loin de cracher sur des albums réfléchis et doucement construits, proches de l’ambient et de ce que certains nomment drôlement la “techno indus”, vous voyez de quoi je parle, pas de “techno indus”. Je vais m’y perdre alors coupons court. Ca sonne plus club, c’est, comme on le dit, plus orienté “dancefloor” mais c’est surtout très bien fait. Ce qu’on aime.

 

Dasha Rush – Sleepstep (Raster Noton)

C’est la première collaboration entre Raster Noton où se sont exprimés des Cyclo, Noto, AtomTM ou Alva Noto. Pour être franc, on ne s’y attendait pas mais la surprise est belle, remplie de sensibilités et saupoudrée de ce pouvoir envoûtant du label allemand. C’est sorti en mars et ça accompagne depuis quelques douces soirées.

 


 

Sterac – Different Strokes (Mote Evolver)

Luke Slater et Steve Rachmad sont 2 vétérans hyper respectés de la scène techno. Avec son label Mote Evolver, Luke aka Planetary Assault Systems envoie régulièrement des plaques brûlantes à travers le monde. Des Shifted, Psyk, Marcel Fengler et autres référents du genre se sont d’ailleurs fait plaisir à machiner pour le label londonien. C’est sous le fameux projet Sterac que Steve Rachmad y fait ses débuts avec 4 tracks bien ronds, bien lourds, qui font doucement bondir des marées humaines.

 

Trevino – KW14 (Klockworks)

Ben Klock est l’un des meilleurs Djs au monde. Trevino aka Marcus Kaye est l’un de nos producteurs préférés. Nous l’avions d’ailleurs booké à La Septième en septembre 2014. C’est donc un invité de grande classe que Klock présente pour la deuxième fois sur son propre label après KW 09 sorti en 2012. Avec ce KW 14, moderne et inclassable, Trevino prouve à nouveau qu’il a un temps d’avance.

 

Ténèbre – Fonctions Décombres (Ténèbre Audio)

Aujourd’hui et depuis Séoul, le français Ténèbre sort son 4ème Ep sous son propre label, Ténèbre Audio. Une nouvelle qui enchantera les aficionados d’une neo techno à la fois sombre et engagée. Immergé dans le dédale de sa ville d’adoption, le producteur réussi à nous transmettre toute son énergie et sa démesure dans des rythmiques entêtantes et mystérieuses à souhait. Un EP à faire vibrer les plus téméraires!

NK.

Pev & Kowton (LIVITY015)

Il y a déjà un an, on vous parlait des bons gars de chez Livity Sound dans le cadre de la clôture des Cultures Urbaines, on vous disait aussi que Livity Sound était le best label de l’année 2014 et Asusu nous mixait récemment un excellent de chez excellent podcast. C’est avec grand plaisir qu’on remet ça pour la sortie du nouvel EP de Pev & Kowton qui lâchent une nouvelle fois 2 bombes progressives à coups de percussions et de rythmiques pointilleuses. Ça tape juste et ça fait du bien!

 

NK.

Tessela – Bottom Out (RS1505)

Quelques années maintenant que Tessela fait parler de lui avec des signatures sur Perc Trax, Vae Victis et Punch Drunk. C’est sur le big R&S Records qu’il sort les pépites Horizon et Rough 2 qu’on a encore en tête. Il est de retour chez les londoniens avec Bottom Out et un minimalisme déconstruit qui fait mouche. L’ami Kowton entre dans la partie pour un remix poussant le morceau à son apogée. Avec Total Music, l’artiste propose un aller direct vers des horizons musicaux nouveaux qu’on a hâte de découvrir en profondeur par la suite!

 

NK.

Lucy & Klock – War Lullaby (SA024)

Des collaborations comme celle-ci on en voudrait à la pelle. Il est question ici des deux patrons Lucy et Ben Klock qui égayeront nos oreilles pour le début du mois de mai prochain. A la carte, War Lullaby : un titre qui parle de lui-même pour 4 tracks à la fois énervés et mêlant à merveille deux univers forts pour un résultat des plus novateurs. Tout ça, sur le très bon Stroboscopic Artefacts de Mr Mortellaro naturellement.

 

NK.

Close

 

 

Midi Deux,
boys band de la techno depuis 2010,
vous envoie plein d’amour, à fond la caisse.

~

Midi Deux,

Techno boys band since 2010,
gives you some love, witout limits!

 

 

 

• Facebook: facebook.com/pages/Midi-Deux

• Twitter : twitter.com/Midi_Deux

• Mixcloud : mixcloud.com/MidiDeux

• Vimeo : vimeo.com/MidiDeux

• Youtube : youtube.com/user/MIDIDEUX

 

 

 

Design – midi-deux X amoinsb

Midi-deux.com is proudly built under WordPress,
and the help of Jquery, Masonry and Tiny Scrollbar.

Fonts – PT Serif & Lil Grotesk

 

 

 

contact : midi-deux@live.fr