Lucy – Churches Schools and Guns

Immense. Un mot qui nous vient à l’esprit après plusieurs écoutes du deuxième long format de Luca Mortellaro. Mettons fin à tout suspens, cet album est grand.

 

Il y a quelques jours, Laurent Garnier faisait part de ses impressions sur le long format en général « Je suis un musicien qui se pose toujours beaucoup de questions. Je me demande par exemple si le format “album” correspond toujours à la manière dont on écoute la musique aujourd’hui. Est-ce qu’un album, tel que j’ai pu en publier par le passé, est encore pertinent ? Je ne sais pas. » Si l’interrogation peut se poser, Lucy vient de la faire voler en éclat.

 

Loin de vouloir s’enfermer dans un débat stérile sur le pour et le contre de ce format, là n’est pas notre volonté, Lucy parvient à créer une musique particulièrement humaine, organique et immersive que seul le LP pouvait concrétiser. En effet, rarement un album techno n’aura poussé l’immersion aussi loin. (On se souvient alors des fabuleux Lustrations de Mike Parker et du Voices from the lake de ces dernières années par exemple).

 

Oubliez les dancefloors, seul l’extraordinaire The Illusion of Choice, climax de l’album, vous fera rentrer dans une transe hypnotique, lumineuse mais solitaire. Car vous serez seul dans cette quête initiatique sonore. Au lieu de lorgner du côté du hangar désaffecté chère à ces musiques dites « industrielles », Lucy vous plongera dans un décor naturel inquiétant (mais d’une beauté inouïe), où le vent souffle sur des arbres centenaires (We Live As We Dream), où le vrombissement de l’eau vous glacera de l’intérieur jusqu’à l’extrémité de votre petit doigt (Human Triage), où les chants tibétains planent au-dessus des lueurs hivernales (Follow The Leader). Les morceaux sont denses, labyrinthiques, profonds et haletants. L’expérience est totale pour ceux qui voudront s’y plonger intégralement : Lucy vous prendra par la main, ne vous lâchera plus et vous dévoilera une sensibilité et une intelligence supérieure à la moyenne. Il ne vous reste alors plus qu’à vous lancer tête baissée dans ce tunnel sans issue, vivant et vibrant.

 

Son premier essai Wordplay For Working Bees était déjà grand, Churches Schools and Guns a réussi à décevoir certains blogueurs (RA par exemple) mais quand on prend cet album en partant de zéro, il propulse la barre très haute. Quoi qu’on en dise, c’est à la mode de ne pas aimer le deuxième album d’un mec qui a prouvé tant de choses avec son premier. Mais Lucy n’est pas le genre de personnes à proposer quelque chose qui ne le convainc pas lui-même.

 

Signal l’a invité à Paris.

 

 

QS.

 

Le

Close

 

 

Midi Deux,
boys band de la techno depuis 2010,
vous envoie plein d’amour, à fond la caisse.

~

Midi Deux,

Techno boys band since 2010,
gives you some love, witout limits!

 

 

 

• Facebook: facebook.com/pages/Midi-Deux

• Twitter : twitter.com/Midi_Deux

• Mixcloud : mixcloud.com/MidiDeux

• Vimeo : vimeo.com/MidiDeux

• Youtube : youtube.com/user/MIDIDEUX

 

 

 

Design – midi-deux X amoinsb

Midi-deux.com is proudly built under WordPress,
and the help of Jquery, Masonry and Tiny Scrollbar.

Fonts – PT Serif & Lil Grotesk

 

 

 

contact : midi-deux@live.fr