Le Summer Of Love de Midi Deux – Part I

Part I : Les Siestes Electroniques @ Toulouse 

 

Capture d’écran 2014-07-16 à 18.51.18

 

Cet été Midi Deux se fait son “Summer Of Love”, “créé sa propre histoire” au milieu des fêtes et festivals, en quête de « Rave Feelings », d’émotions pures et humaines… 

 

Au programme : Astropolis, Freerotation, Visions, Dimensions, une ou deux surprises et ce beau festival toulousain allongé dans le parc Compans-Caffarelli à qui nous avons donné notre cœur il y a 4 ans et pour lequel nous avons filé un petit coup de main cette année sous le joug du bénévolat!

 

Nous arrivons à Toulouse le vendredi soir, la chemise collée au dos par un voyage sans climatisation. Enfin sur l’herbe du jardin Compans-Caffarelli, un beau geek chevelu du nom de Bruma fait des maths avec la musique et nous abandonne sans scrupules dans la complexité de son univers. On repense à Umberto en 2011 puis on se retourne pour admirer tous ces petits nuages de fumée surplombant une foule rêveuse, assise ou affalée, dominée par les kicks et le malt. Les ondes de Magic Moutain High, trio composé de Move D et Juju & Jordash, réussiront ensuite à nous faire danser, un petit solo de mélodica en prime. L’instant est beau.

 

Être bénévole, c’est rencontrer ou mieux connaître les gens. Nous avons donc couché avec un bénévole des Siestes, Malaret de son nom, pendant la majeure partie du week-end. Il n’y avait pas grand chose à se mettre sous la dent le samedi en dehors du live d’Hypnobeat (aka James Dean BrownHelena Hauff) et d’une bonne partie de ping-pong avec les loulous de Club Maté. Le vent a ensuite soufflé à plus de 70 km/h, et dans ces cas là par arrêté préfectoral, Samuel, directeur du festival, s’est vu obligé d’annoncer la fermeture du parc. Dépités mais pas vaincus, nous avons placé tous nos espoirs dans la fête organisée le soir même par Mister Malaret.

 

WP_20140629_014

 

Le Malaret, espèce toulousaine curieuse et explosive a de grandes jambes et une belle barbe. Non content de l’absence de la fameuse soirée « club » des Siestes, il décide de transformer son appartement et ceux de ses deux voisins consentants en beuverie géante. L’affreux Malaret crée une zone de non droit dans Toulouse. En dehors d’un scélérat aviné et abruti, les gens sont cools mais ils sont au moins 150 donc c’est le bordel. On prend les platines pour toaster une cinquantaine de personnes qui tanguent, agglutinées sur une terrasse intérieure, poumon de la nuit, illuminée du mythique laser vert. Grosse grosse teuf !

 

PIX 3

 

Fragile de la nuit précédente, le dimanche commence dans le brouillard et ce n’est pas les Aquaserge qui vont nous réveiller. Le combo indonésien Senyawa s’en chargera un peu brutalement avant que l’on reprenne doucement confiance en l’espèce humaine avec Jessy Lanza, petite princesse RnB signée sur Hyperdub. Les filles font des mouvements amples, agitent doucement leurs hanches. L’atmosphère est sensuelle à souhait.

 

Le ciel se noircit et là c’est bien stylé. Au moins 400 résistants sautillent sous une pluie rendue acide par le live du duo Syracuse. Le Malaret est présent, tétons à l’air. Certains se réfugient sous des arbres et pilotis mais une grosse partie, armée de sacs poubelles ou de packs de bière sur la tête se lâche avec ferveur. Des danseurs se reculent pour montrer leur aisance dans la danse goa. On l’a enfin notre rave feeling !

 

Puis place au démontage, les bénévoles tremblent mais tous attendent le coup d’envoi de la troisième mi-temps. Les remerciements faits, la bière coule à flot. Certains se lancent dans une bataille de cul sec, on papote avec les sympathiques Syracuse puis on aperçoit le Malaret flancher. Ce dernier a un peu sauvé une édition 2014 des Siestes perturbée par le temps et c’est bras sur l’épaule qu’il rentrera chez lui en vie, heureux d’avoir contrer la pluie en dansant avec elle.

 

Capture d’écran 2014-07-17 à 18.17.13

 

Prochaine étape : Festival Astropolis ! 

 

Playlist du week-end : 

 

Bruma – φ

Jordan GCZ – Crybaby J

Jessy Lanza – 5785021

Senyawa – Jaranan

Syracuse – Tempête Transat

Hypnobeat – Can God Rewind

Magic Mountain High – Live at Freerotation 2012

 

Happy Mondays – God’s Cop

Le

Close

 

 

Midi Deux,
boys band de la techno depuis 2010,
vous envoie plein d’amour, à fond la caisse.

~

Midi Deux,

Techno boys band since 2010,
gives you some love, witout limits!

 

 

 

• Facebook: facebook.com/pages/Midi-Deux

• Twitter : twitter.com/Midi_Deux

• Mixcloud : mixcloud.com/MidiDeux

• Vimeo : vimeo.com/MidiDeux

• Youtube : youtube.com/user/MIDIDEUX

 

 

 

Design – midi-deux X amoinsb

Midi-deux.com is proudly built under WordPress,
and the help of Jquery, Masonry and Tiny Scrollbar.

Fonts – PT Serif & Lil Grotesk

 

 

 

contact : midi-deux@live.fr