eDEN / fanzine house stylé

 

Le 19 novembre sort Eden, le film de Mia Hansen-Love sur la french touch et j’ai déjà un avis à son sujet mais comme je ne l’ai pas encore vu, je pourrais mal le justifier. En revanche, je connais un peu eDEN, le fanzine house stylé du début des années 90 qui est lui vachement bien. Si le film emprunte son nom au fanzine, faisant référence à la même période et scène musicale que celui-ci, il n’en est pas question exclusivement dans le scénario.

 

« Un fanzine sur cette putain de zique de merde ! Vous vous foutez de la gueule du monde ? » C’est la première phrase du premier eDEN paru en mai 1992. Une majorité de français au début des années 1990 dédaignent cette musique qui n’en serait pas une. « Non, chers lecteurs, on vous MÉPPRISE. Fidèles de la house, émigrez ou restez dans un placard, la France n’est pas tendre avec ce qu’elle ne comprend pas. Six ans que la house prit naissance, six ans de mépris, six ans que certains prédisent sa fin … La house n’est pas l’émanation d’une disco queen défoncée mais bien L’EXPRESSION d’une génération d’individus se reconnaissant dans le rythme, les fêtes, la dance et la fusion des genres. » Ce premier édito annonce la couleur : eDEN défend la house mais aussi la fête, la liberté et la curiosité. Et tout ça avec une passion, une fraicheur et une jouissive naïveté.

 

 

Depuis un moment, Christophe Monier (Widowsky) et Christophe Vix-Gras (Vix) avaient envie de se lancer dans l’aventure. Finalement, l’élément déclencheur a été la tentative de suicide d’un proche au cours d’une descente un peu raide. À cette époque, le mouvement rave est déjà installé en France mais les fêtes ont tendance à se radicaliser et les deux Christophe souhaitaient célébrer l’esprit originel de la house avec des slogans aussi pacifistes que « one nation under a groove ». Ils rassemblent alors une petite équipe de ravers (oups, j’ai failli écrire rêveurs, jeu de mot pourtant interdit depuis 1995) parmi lesquels les anglaises Adelaïde Dugdale et Susannah spider Wilkins mais aussi Michaël Amzalag et Mathias Augustyniak, responsable du graphisme génial de la revue et bientôt fondateur du studio graphique à succès M/M. Participeront également au fanzine Jeremy Bouthier, Patrick Vidal, Sven Hansen-Love, personnage mis en scène dans Eden, le film ou encore Didier Lestrade, premier porte-parole de la house en France et chroniqueur chez Libération.

 

 

 

Alors que le mouvement punk a vu fleurir d’innombrables initiatives de publications do-it-yourself souvent éphémères, la culture acid house n’a pas connu, à quelques exceptions près, cette même inventivité éditoriale. « Les gens étaient trop occupés à s’amuser. » suppose le journaliste américain Simon Reynolds. eDEN était amusant. Le fanzine d’une petite centaine de pages pouvait être acquis en rave contre quelques francs et glissé dans une poche arrière grâce à son format A6.

 

Surtout, eDEN était amusant car ses contributeurs ne se prenaient pas au sérieux. Si la musique et l’esprit de la fête étaient d’une importance capitale, ils n’hésitaient pas à décrire leur rapport à ceux-ci avec une hilarante sincérité. Au sommaire : des tribunes, des récits de fêtes, des drugstories, des « skeuds », des maxis, des intervues, des playlists, un agenda ou simplement des bribes de mots façon retour de teuf.

 

UP en HAUT         DOWN EN bas

 

LEVER LES BRAS     Rentrer la tête

33T EN 45T À -8    33t et 45t à +8

BÉGO VERT          Bégo jaune

VICKS              Pullmol

YAOURT À LA BANANE Yaourt à la fraise

CHUPA CHUPS        Tétines

ADAM ET ÈVE        Mickey et Minnie

DIRTY CHIC         Fashion prout

STÜSSY             Stasi

BONNETS DE SKI     Casquettes de base-ball

THE GREEN MAN      L’Homme invisible

eDEN               Les Inrockuptibles

LES ANGLAISES      Eurodisney

BAUME DU TIGRE     Eurodisney

EURODISNEY         Eurodisney

 

Cette liste proposée dans le premier eDEN paru en 92 apparaît aux côtés d’un immense « SOURIEZ » en toute lettre sur une page. Dans le numéro 6 publié en été 93, c’est  en l’équipe de Têtu, le fanzine house bretois qui signe un report de la rave  Célébration organisée par Libération à l’occasion de son vingtième anniversaire. Fondé par Loïc Prigent et Gildas Laoëc, le fanzine Têtu est en quelque sorte le cousin breton d’eDEN (à chacun sa tribu cousine brestoise avec à sa tête un fripon de Loïg) :

 

Caroline, Gildas, Ludovic et Loïck vont à la rave …

Partis 5 juin 1993, nous sommes quelques uns de ces ravers qui se sont déplacés de Province, Brest en l’occurrence, pour Célébration, alléchés par l’affiche prometteuse et tout heureux de souffler les bougies de notre quotidien chéri. Journal de bord.

6h000 : Loïck, angoissé, boucle les trois glacières et achemine vers la voiture 38kg de fruits et 17 litres de lait au chocolat Yago.

9h23 : Voie express : départ.

9h26 : Loïck angoissé : « Ouvrez la fenêtre, j’étouffe. »

10h56 : Caro sort son paquet de bonbons Charly l’ours.

11h00 : « Passez les bornes, y’a plus de limites. »

12h05 : Arrêt picnic. Caro tache son pantalon avec du Yago au chocolat.

12h46 : Départ ; Loïck dit que les carottes le rassurent.

12h56 : Ludo tient toujours son volant à deux mains.

13h20 : 48°C dans l’habitacle, nous survivons tant bien que mal à l’épreuve.

13h45 : Gildas voit une 2CV verte et pince aussitôt Ludo.

14h05 : Nouvelle angoisse de Loïck qui se rue sur les carottes. Caro se maquille.

16h02 : Tiens il y a un embouteillage rue de Rivoli.

20h14 : Nous sortons de l’embouteillage, Caro a eu le temps de se maquiller, Loïck a mangé trop de carottes mais est rassuré. Nous allons rendre visite à de petits camarades.

23h00 : Ouverture des portes, Ludo met son chapeau bleu.

??h ??: M-People se fait huer, Loïck a honte et va bouffer des carottes tout seul.

??h ??: Gildas admire le talent d’Altern-8, une telle maîtrise des bandes play-back l’épate à chaque fois. 25,8 % groovy.

??h ??: Carl Cox fait chier. Ferait mieux d’aller creuser des trous dans l’eau. 2,58% groovy.

??h ??: Piiiiiiiiiiills !

??h ??: Loïck saute comme un fou, Eric Rug irradie la villette de bonheur. On oublie la fatigue, les tâches de Yago, l’indigestion de Charly l’ours, et celle de carotte et l’humiliation de M-People. God bless Eric Rug !

??h ??: Sortis de la Grande Halle, Gilda et Loïck improvisent une distribution des restes de lait Yago et se font de nouveaux petits camarades. Caro et Ludo font dodo.

??h ??: Zut, il n’y a pas de fruits à l’after, mais il y a plein de garçons et de filles gentils.

10h27 : Croissants et chocolat/café dans le Marais. Le serveur est aigri.

12h13 : Nous prenons le périph’.

13h24 : Vraiment sympa ce périph’.

14h40 : On s’en lasse pas

15h00 : Nous mangeons du jambon, du maïs et des petits Gervais à la banane. Ludo conduit.

17h31 : Ludo est fatigué.

19h50 : Il fait beau à Brest. Nous sommes out of order mais très heureux d’avoir sautillé grâce à Eric Rug. Loïck vomit ses carottes.

TÊTU POSSE (C+G+L+L)

 

(Jaujall, prends en de la graine !) Soudain, cet eDEN-là apparaît comme le portrait le plus fidèle de cette génération de ravers français. À vingt ans d’écart, ils nous ressemblent (à moins que ce ne soit le contraire), avec leur énergie irrésistible et leurs confidences souvent émouvantes. Déclarations d’amour de la musique, coups de gueule permanents contre certains aspects de la scène que ces ravers ne tolèrent pas, chroniques maladroites mais spontanées, mode d’emploi chimiques et autres écrits colorés : eDEN est cette mosaïque en huit numéros au sein de laquelle on ne s’ennuie jamais. Christophe Monier a mis à disposition quelques extraits sur son site, et c’est à lire par ici. Alors certes, certains coups de cœur musicaux sont un peu datés mais qu’importe, avec cette prose, on ferme les yeux, on écoute et c’est comme si on y était !

 

Ah bon, nous ? On a l’air de s’identifier ? Mais non !

 

NV

 

Remerciements : À Christophe Monier et Ugo Le Borgne pour leur aide matérielle.

Le

Close

 

 

Midi Deux,
boys band de la techno depuis 2010,
vous envoie plein d’amour, à fond la caisse.

~

Midi Deux,

Techno boys band since 2010,
gives you some love, witout limits!

 

 

 

• Facebook: facebook.com/pages/Midi-Deux

• Twitter : twitter.com/Midi_Deux

• Mixcloud : mixcloud.com/MidiDeux

• Vimeo : vimeo.com/MidiDeux

• Youtube : youtube.com/user/MIDIDEUX

 

 

 

Design – midi-deux X amoinsb

Midi-deux.com is proudly built under WordPress,
and the help of Jquery, Masonry and Tiny Scrollbar.

Fonts – PT Serif & Lil Grotesk

 

 

 

contact : midi-deux@live.fr