Echologist – The Mechanics Of Joy [Prologue]

Brendon Moeller, (aka Echologist, aka Beat Pharmacy) est reconnu comme l’un des meilleurs artisans de la scène techno actuelle (et cela depuis de nombreuses années déjà), capable de doser à la fois une techno puissante à l’atmosphère complexe et spacieuse avec des subtiles et sensibles sonorités dub.

 

Après la sortie remarquée de son second LP chez Electric Deluxe l’année dernière, le Sud-Africain (aujourd’hui basé sur New York) ressort son aventureux projet Echologist et signe sur le label Munichois Prologue, The Mechanics of Joy. Le titre de L’EP rend hommage au recueil de nouvelles de Ray Bradbury « the Machineries of Joy » publié en 1964 qui décline le thème de la conquête spatiale. Ce qui fait sens au vu de l’artwork de L’EP : une photo prise dans les années 70 du « projet Viking » de la NASA, soit deux sondes sensées récolter le plus d’informations possibles sur la planète rouge.

 

L’espace et la conquête d’horizons lointains semblent être à la mode en ce printemps 2013. Après l’incroyable « Astral Traveller » de notre Français Antigone, dont la fraicheur et l’élégance a enthousiasmé tout le monde, Brendon Moeller, dans un registre différent, offre une techno nerveuse, constamment sous tension.

 

Head on installe d’entrée un climat assez sombre. L’ambiance syncopée du titre prend au fur et à mesure de l’ampleur, la ligne de basse devient plus agressive et remplit peu à peu l’espace sonore. Des samples de fréquences radio se combinent à des vocaux murmurés pour instaurer une atmosphère doucement inquiétante mais terriblement prenante. C’est alors que la noirceur rétro du groove de The Mechanics of Joy s’immisce progressivement dans votre corps. Les reverbs dubs englobent des lignes acides qui traversent le titre à toute vitesse, à faire péter un câble au plus sceptique des dancefloors. La tension ne faiblit pas d’un seul cran avec un More Instinct qui pourrait se sentir comme à la maison dans un set de Surgeon. On a seulement parfois la désagréable sensation que ce déluge de puissance et d’efficacité emporte avec lui l’émotion malgré l’impeccable production et l’atmosphère si particulière qui se dégage de cet EP. Mais il faut se rassurer, car Crossing over clôt la mission de la plus belle des manières avec une techno plus sobre et lumineuse bercée par les vieilles influences romantiques de Détroit.

 

Bravo Brendon pour ces chroniques martiennes, et pour ceux qui sont chauds, il nous avait mixé un excellent podcast à découvrir ici.

 

QS.

Le

Close

 

 

Midi Deux,
boys band de la techno depuis 2010,
vous envoie plein d’amour, à fond la caisse.

~

Midi Deux,

Techno boys band since 2010,
gives you some love, witout limits!

 

 

 

• Facebook: facebook.com/pages/Midi-Deux

• Twitter : twitter.com/Midi_Deux

• Mixcloud : mixcloud.com/MidiDeux

• Vimeo : vimeo.com/MidiDeux

• Youtube : youtube.com/user/MIDIDEUX

 

 

 

Design – midi-deux X amoinsb

Midi-deux.com is proudly built under WordPress,
and the help of Jquery, Masonry and Tiny Scrollbar.

Fonts – PT Serif & Lil Grotesk

 

 

 

contact : midi-deux@live.fr